La Tentation du visage

Et voici un autre livre majeur, La Tentation du visage, recueil posthume d’un poète belge, François Muir, décédé en 1997, à 42 ans. Parmi ses romans, Le Palais des haches avait été un événement. Et sa poésie avait rejoint le questionnement essentiel [...] par L’Hypothèse du miroir (1996). La Tentation du visage y fait suite, dans un cheminement vers le mystère et à l’intérieur de lui, dans une écriture dense dont les images sont porteuses de silence. Aventure spirituelle continue. Livre de textes qui conduisent vers une personnelle méditation.

(Luc Norin, La Libre Belgique)